Apple défend enfin ses développeurs contre Lodsys

Divers
Typographie
  • Très Petit Petit Moyen Grand Très Grand
  • Par Défaut Helvetica Segoe Georgia Times

Le site Macworld s’est procuré le texte intégral de la lettre envoyé par Apple à Lodsys. On peut y voir que Bruce Sewell n’y va pas de main morte.

Il affirme fermement que les lettres de menace de Lodsys sont basés sur un malentendu fondamental au sujet des licences qu’Apple aurait contracté auprès de Lodsys et de la façon dont fonctionne les produits Apple.

Il poursuit en s’attendant à ce que les renseignements additionnelles fournit (dans sa lettre) seront suffisant à ce que Lodsys cesse ses menaces envers les développeurs d’application iOS mais aussi que Lodsys s’abstienne de toute menaces envers les clients d’Apple et de ses partenaires.

La lettre d’Apple à Lodsys énumère donc plusieurs points démontrant que les développeurs iOS ont le droit d’utiliser la fonction d’achat Intégré (in-app purchase) dans les applications qu’ils (elles) créent. On retient principalement deux choses :

Premièrement, Apple paye bien une licence pour l’ensemble des brevets du portfolio de Lodsys. Comme Lodsys en fait la publicité sur son site, Apple est licencié pour ses produits et services. Sous cette licence, Apple est en droit d’offrir ces produits et services sous licence à ses clients et partenaires commerciaux qui en retour ont le droit de les utiliser.

Deuxièmement, bien qu’Apple ne soit pas au courant de toutes les allégations d’infraction que soutien Lodsys, que Lodsys ait choisi d’envoyer des lettres aux développeurs d’application Apple plutôt qu’à se rapprocher d’Apple, en se basant sur les lettres qu’Apple a examiné à propos des allégations d’infraction de Lodsys contre les développeurs d’application iOS, cela mène Apple à penser que ses produits et services couverts par la licence sont aussi impliqués par l’infraction.

Ces produits et services sont offerts par Apple aux développeurs d’application pour leur permettre d’interagir avec les utilisateurs des produits Apple.

Les développeurs d’application peuvent interagir avec les produits tels que l’Ipad, iPhone, iPod touch et le système d’exploitation iOS d’Apple grâce à l’utilisation de l’App Store, du Kit de développement logiciel Apple (SDK iOS), des interfaces de programmation («API »), des serveurs Apple et d’autres matériels.

Pour finir, en un mot la plainte de Lodsys n’est pas fondé. Les développeurs d’application iOS peuvent donc dormir tranquille.

Le contenu complet de la lettre (en anglais) se trouve sur MacWorld.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Commentaires (0)

Noté 0 sur 5 sur la base de 0 votes
Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à réagir.
Abonnez-vous à notre Newsletter gratuite pour ne rien manquer de l'actualité numérique.

Sondage Express

Le 3 Décembre sort la PS1 Classic, cela vaut il le coup de l'acheter ?

Oui, Carrément - 0%
Non, Trop chère - 0%
Peut-être - 0%

Nombre Total de Votes: 0
Les votes pour ce sondage sont terminé! le: décembre 31, 2018