La police Sud Coréenne fait une descente dans les bureaux de Google

Divers
Typographie
  • Très Petit Petit Moyen Grand Très Grand
  • Par Défaut Helvetica Segoe Georgia Times

Une polémique avait fait rage il y’a quelques jours au sujet de l’iPhone qui lequel on supposait collecter les données de géolocalisation de son utilisateur. Apple avait dans la foulée démenti toute collecte et traçage des utilisateurs de ses produits via un communiqué de presse. C’est maintenant au tour de Google d’entrer dans la tourmente.

Les données de localisation sont des données cruciales pour les régies publicitaires car elles leur permettent de mieux cibler les annonces affichées aux internautes. Cependant cette collecte doit se faire strictement avec le consentement de l’internaute.

Les forces de police coréenne soupçonne que Google, via sa filiale Admob, collecte les données de géo-localisation des internautes sans leur consentement. C’est ce qu’affirme l’un des membres de la police Sud Coréenne : « Nous suspectons AdMob de collecter des données de géolocalisation sans l’accord ou  l’approbation de la Commission de Communication Coréenne (KCC)« .

Pour info, le KCC est l’équivalent du CNIL en Corée du Sud.

Admob, consolidated.db, géolocalisation
(Source Photo : Reuters)

L’un des porte-paroles de Google a confirmé que la police avait bien fait une descente dans les bureaux de Google à Seoul et que bien sûr la société coopère entièrement avec les autorités.

Affaire à suivre donc.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Commentaires (0)

Noté 0 sur 5 sur la base de 0 votes
Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à réagir.
Abonnez-vous à notre Newsletter gratuite pour ne rien manquer de l'actualité numérique.

Sondage Express

Le 3 Décembre sort la PS1 Classic, cela vaut il le coup de l'acheter ?

Oui, Carrément - 0%
Non, Trop chère - 0%
Peut-être - 0%

Nombre Total de Votes: 0
Les votes pour ce sondage sont terminé! le: décembre 31, 2018